Le saviez vous ?

21 avril 2009 - 14:00

Eh oui on parle beaucoup de Geoffrey Adjet car il a fait toute sa formation au TOAC sous la coupelle de Didier Théry mais un autre joueur de L1 a lui aussi porté nos couleurs. Et c'est pas n'importe qui !

Fabien AUDARD : "A Seysses, mon premier coach était un abbé !" (Des pros bien de chez nous)

Le 3 octobre 1998, quand il pénétra sur la pelouse du Stadium en cours de match, le TFC recevait l'OM. Fabien Audard remplaçait Teddy Richert qui venait de se blesser et disputait son premier match de L1. Il n'avait que 20 ans et une grosse pensée pour l'abbé Maye qui, à Seysses 15 ans plus tôt, lui avait donné le goût du jeu.

Fabien, à quel âge êtes-vous passé pro ? J'ai signé au TFC en 1996 mais je ne suis passé pro qu'en 1998. C'est Alain Casanova et Alain Giresse qui m'avaient contacté alors que j'étais à Muret et que je venais de débuter en équipe 1, alors en National. J'avais 20 ans et partir au TFC était une bonne opportunité pour moi qui n'avais jamais fait de démarche pour faire une carrière pro. Je m'amusais à Muret et cela suffisait à mon bonheur. Je ne me doutais pas que les gens nous regardaient. Ce fut une surprise pour moi.

Comment avez-vous vécu cette transition ? J'étais stagiaire pro et franchement ce n'était que du bonheur. Je découvrais un nouveau milieu sans objectif précis sinon travailler et progresser. Je n'avais pas la fatigue physique ou mentale que le centre de formation génère parfois chez les jeunes. Je prenais tout ce qu'il y avait à prendre sans imaginer qu'un jour je jouerai en Ligue 1. Mais la première saison fut difficile quand même car je passais de deux-trois entraînements par semaine à une dizaine. Physiquement, j'accusais le coup.

Où aviez-vous débuté le football ? A Seysses, chez les débutants. Mon frère, Stéphane, donnait un coup de main aux éducateurs, parmi lesquels le curé du village, Jacques Maye, quelqu'un d'extra qui avait su créer des liens assez forts entre nous. Bon, je n'étais pas pratiquant pour autant, mais c'était rigolo et très ludique d'être coaché par un homme d'église. J'en garde un super souvenir. Jusqu'en minimes, j'ai joué à Seysses où habitent encore mes parents.

"Rachou, Eychenne, Jean, Barrau, Laurent, Garcia... une belle génération !"

Pourquoi être parti ensuite ? Pour suivre des copains. J'ai joué à Cugnaux, au TOAC et chaque fois en montant d'un cran dans la hiérarchie. C'est comme ça que je me suis retrouvé à Muret en cadet. A ce moment là, c'est Alain Soucasse, le père de Jef (l'actuel directeur général du TFC : ndlr), qui s'occupait des cadets. Je le connaissais et cela faisait longtemps que je voulais travailler avec lui. Dans ma progression, c'était aussi dans la logique des choses. Nous étions en DH Ligue et nous sommes montés en National avec une belle génération, les Rachou, Eychenne, Jean, Barrau, Laurent, Garcia... On gagnait tout, on était vraiment au dessus et en même temps un super bande de potes.

Et toujours pas, à 17 ans, de visées professionnelles ? Non, toujours. La preuve, alors que j'étais en sports-études au Mirail en seconde, j'ai arrêté car mes résultats scolaires commençaient à être limites. Je suis revenu dans un lycée normal, à Cugnaux, parce que les études étaient toujours ma priorité. J'avais fait deux ans en classe-football de Salies du Salat, mon échéance, c'était le bac, pas le professionnalisme.

Jusqu'où êtes-vous allé dans vos études ? Jusqu'au bac que j'ai obtenu en 1996 l'année où je suis parti au TFC. Ensuite, j'ai poursuivi en UFR-STAPS mais pas longtemps. Après avoir fait le choix scolaire en seconde, je faisais cette fois le choix du football. Mais même à ce moment là, ça peut paraître paradoxal, mon objectif n'était pas de faire carrière, il était simplement de progresser. L'un ne pouvait aller sans l'autre de toute façon.

Pendant ce parcours, quels furent les hommes qui ont compté pour vous ? J'ai parlé du Jacques Maille, le curé de la paroisse de Seysses, ou Alain Soucasse à mon arrivée à Muret. Je n'oublie pas non plus Robert Keuleyan à Salies du Salat. Vous en avez parlé sur Foot31.r et c'est très bien. Plus que dans le foot encore, il a beaucoup compté pour moi dans le comportement, dans le respect des gens et des choses. Dans ma relation aux autres, mon passage par Salies fut un moment important de ma vie. Ensuite, à Muret et au "poly" (Lycée du Mirail), Gérard Rabier dans un style différent fut aussi très important. Avec lui, j'ai découvert des entraînements spécifiques plus pointus. A Muret, j'ai vraiment pris confiance en moi. Enfin, Alain Casanova à mes débuts pros à Toulouse a aussi compté. Il m'a appris plus précisément le rôle de gardien de but de haut niveau.

Avez-vous tout de suite joué en équipe fanion ? Alors que j'étais junior, j'ai profité d'une hécatombe de gardiens de but, David Moriette et Alex Gély étaient blessés, pour faire mon premier match en National, à Istres. On a perdu 0-1 mais Rabier ne m'a plus enlevé de l'équipe ensuite. On était descendus à la fin de la saison. C'est après ces six mois de National que je suis parti au TFC.

"Pour ma reconversion, c'est soit Lorient, soit Toulouse, nulle part ailleurs."

A 30 ans pensez-vous à votre reconversion ? Il faudrait que j'y pense un peu plus. Pour le moment, je n'ai pas de projets précis, je suis en pleine phase de réflexion. Il me reste trois ans de contrat à Lorient, c'est beaucoup et peu à la fois. Soit je reste à Lorient, où j'ai trouvé un équilibre avec des amis, soit je reviens sur Toulouse. Ce sera soit l'un soit l'autre, je ne me vois aller nulle part ailleurs. Même si ça dépendra avant tout des opportunités.

Passez-vous vos diplômes d'entraîneur ? Non, je n'ai pas envie de prendre ce chemin là, ou alors uniquement pour m'occuper des gardiens de but. Coach numéro 1, je vois ce que c'est, la pression énorme que cela représente au quotidien, je ne pourrais pas.

Peut-on vous revoir sur un terrain dans un club de la région ? Le football amateur est devenu quelque fois aussi prenant que le football pro, par rapport aux contraintes matérielles, aux déplacements, au nombre d'entraînements... Si je quitte le milieu pro, je ne me vois pas jouer au niveau amateur en ayant toutes ces contraintes sans les avantages du professionnalisme. Mais peut-être n'aurais-je pas le choix...

Avez-vous gardé des contacts avec d'anciens coéquipiers ? J'ai longtemps regardé les résultats de Muret mais depuis qu'ils sont en DH, il est plus difficile de se les procurer. Parfois, je suis surpris de voir certains noms dans certaines compositions d'équipes... Depuis que Foot31.fr est là, j'ai vu pas mal de connaissances, ça fait plaisir car la plupart sont restés dans la région.

Avec vous, beaucoup d'autres gardiens de la région ont réussi un parcours pro, de Casagrande à Trévisan en passant par Richert ou Barthez. A quoi attribuez-vus cette réussite ? Franchement, je ne sais pas. Peut-être à cause du rugby, à cette capacité de jouer avec les mains (rires) !

Propos recueillis par Jean-Louis Boufartigues pour www.foot31.fr

Fabien Audard
Né le 28 mars 1978 à Toulouse
1m88 - 88 kg
Gardien de but
A Lorient depuis juillet 2005
Clubs précédents : Seysses, TOAC, Cugnaux, Muret, TFC (1997-2001), Bastia (2001-02), Lorient (2002-04), Monaco (2004-05).
96 matchs de Ligue 1. 96 matchs de Ligue 2. 2 matchs de coupe d'Europe.
Palmarès : élu meilleur gardien de L2 en 2006

Commentaires

Gloria N'kiel est devenu membre 12 mois
Frédéric Verrechia a commenté Dates et Horaires de la reprise des entrainements 1 an
Parfait Agbovi a commenté Nouveau site du TOAC 1 an
Sami Tayeb est devenu membre 1 an
Vincent Coulong est devenu membre plus de 2 ans
Sebastien David est devenu membre plus de 2 ans
Nouveau site du TOAC plus de 2 ans
PACO1 est devenu membre plus de 2 ans
Dates et Horaires de la reprise des entrainements et PL - Grande première pour le TOAC ! plus de 3 ans
Seniors "1" plus de 3 ans
PL - Le nouveau challenge de R. Rodas plus de 3 ans
PL - Un nouvel entraîneur et trois premières recrues pour un TOAC newlook ! plus de 3 ans
Seniors : Le club reste en PL plus de 3 ans
3-6
U13.1 / Juvent.Papus 1 plus de 3 ans
U13.1 / Juvent.Papus 1 et 2 autres : résumés des matchs plus de 3 ans