PH : Vraiment rageant...

18 janvier 2010 - 13:00

Dans une rencontre trés pauvre techniquement et footballistiquement, Stéphane Portet et ses coéquipiers ont fait preuve d'une grande solidarité et vaillance pour ramener les deux points du match nul...

A Souillac : Souillac Cressenssac Rignac / TOAC score : 1 à 1

TOAC : Lagarde - Solanas - Noël - Portet - Gil - Pereira - Filiol - Cruvellié - Spegiorin - Kharbbouch - Paute Remplaçants : Pialleport - Abdelilla - Bigot

Entraîneur : Stebig JC Dirigeants : Didier Théry - Anthoine Goncalves

But pour le TOAC : Filiol Mathieu

Contexte : Après une longue période d' inactivité due aux intempéries, les hommes du coach Stebig retrouvaient la compétition par un long déplacement dans le Lot. La question était de savoir comment allait réagir le groupe, après une semaine sans ballon et surtout face aux nombreuses absentes plus ou moins justifiées de joueurs qui n'arrivent pas à se faire violence. Et bien les absents ont eu une nouvelle fois tord et il faut espérer que le coach s'en souvienne, car même si tout fut loin d'être parfait les 14 toacistes ont fait preuve d'une grande solidarité pour ramener deux points de ce traquenard lotois.

Le match : Il n'y a pas eu de round d'observation, les locaux se créèrent d'entrée une grosse occasion que le gardien toulousain se fit un plaisir de détourner démontrant ainsi à 39 ans qu'il faudra encore compter sur lui en 2010, un arrêt déterminant puisque sur la contre attaque l'autre ancien Yohann Spégiorin se fit un plaisir de décaler sur le côté gauche Mathieu Filiol. Une passe millimétrée que le milieu excentré toaciste expédia d'une magnifique frappe petit filet opposé, laissant pantois le portier local (5ème minute). Ce but ne freina en rien l' ardeur des locaux qui à base d'un jeu direct se ruèrent sur le but des toulousains, mais la solidarité et le talent individuel de certains finirent de mettre à la raison les attaquants lotois. Il est dommage que durant cette 1ère mi-temps, l'animation offensive des visiteurs fut très pauvre car il y avait la possibilité de se mettre à l'abris, mais le manque de synchronisation des courses, le mauvais déplacement des attaquants dans les espaces libres ou intervalles ne permirent de venir contrarier une défense locale qui ne respirait pas la sécurité. Il y a bien eu l'occasion de Khalid Kharbbouch seul face au gardien, mais le "pitchichi 2009" perdit son duel et quelques minutes après Yohann Spegiorin vit sa tête sauvée sur la ligne par un défenseur.

Après il est difficile de reprocher quelques choses à nos seniors vu le peu de travail tactique et technique qu'ils ont accompli cette semaine avec la non possibilité d'utiliser les installations de Cammas. Complexe interdit aux footballeurs mais pas aux rugbymens du Stade Toulousain qui se sont fait un petit plaisir en trépignant généreusement samedi les terrains de foot, merci le CE merci l'omnisports, fermons la parenthèse de nos incompétents dirigeants, sportifs de bureaux et dont le seul but est de se faire mousser par rapport à notre prestigieux voisin, y a vraiment des claques qui se perdent par moment.

Revenons à nos moutons, ce maigre avantage fut conservé par nos hommes jusqu'à la pause citrons. Un 1/4 qui permit au coach Stebig de donner ses consignes pour que son groupe aborde cette seconde période avec plus de sérénité. Mais durant cette mi-temps il n'y a rien eu à se mettre sous la dent, un arbitre complètement perdu qui pourrissa un match entre deux équipes bien sympathiques. Il devait certainement avoir peur d'avoir les lèvres gercées tellement il usa du sifflet et hacha complètement le jeu. Alors certes par moment il ne fut pas aider par certains protagonistes de ce match qui dés qu'ils prirent un coup, se laissèrent tomber en roulant 10 fois au sol, poussant des cris qui laissèrent à penser qu'on leur avait fracturé la jambe. Enfin nous rassurons tout le monde personne ne fut blessé, comme d'habitude. Mais vu les hurlements de certains, nous pouvons penser qu'il  ne doit pas faire bon être leurs voisins au moment où ils prennent du plaisir...

C'est donc le "référée" qui fut l'acteur majeur de cette fin de match quoiqu'il aurait dur de trouver un autre acteur de cette période à mettre en évidence tellement elle fut pauvre techniquement. Il est quand même dommage que nos hommes manquent actuellement de culture footballistique et de maîtrise du ballon car en ayant marqué, ils avaient fait le plus dur, face à une très faible équipe locale. Il aurait simplement suffit de conserver le ballon, le faire tourner, jouer un peu plus haut mais pour cela il faut savoir faire un contrôle, se déplacer par rapport au porteur du ballon, jouer simple et ce n'est en aucun cas un manque physique, non c'est une question de technique individuelle et collective. Si le ballon circule, si on ne perd pas son jus en faisant des déplacements inutiles, si on fait pas 5 touches là où ils n'en faut qu'une, nous garderons de la lucidité pour maîtriser nos rencontres et gérer nos moments forts et faibles. Après il est indéniable que les toacistes ont fait preuve d'une grande solidarité et surtout qu'en l'absence de certains il n'y a pas eu une seule parole déplacée, les 14 joueurs ont tout donné avec leurs moyens du jour et sans un arbitre voulant s'assurer une sortie "pépére", il y aurait certainement eu les 4 points de la victoire au bout. Mais voilà un penalty au terme des 6 minutes d' arrêt de jeu, privèrent nos couleurs d'une victoire qui aurait fait un bien fou au moral des troupes. 

La suite : 12 matchs à jouer dont le dernier des matchs allers dimanche avec la réception d'Onet le Château. Il faut que Stéphane Portet et ses troupes gardent cet envie, le travail finit toujours pas payer et l'amélioration des dernières séances d'entraînement (hormis les deux dernières dues à la météo) semblent avoir redonner le plaisir de s'entraîner aux seniors PH, il faut juste que tout le monde comprenne que le football n'est qu'une question de collectif et de maîtrise technique et tactique individuelle, un marathonien n'a jamais fait un grand footballeur et je finirai ce 1er article de l'année 2010 par une citation de Christian Gourcuff : "Le duel n'existe pas ! Le cadrage du porteur renvoie à une notion collective du jeu, ici sur le plan défensif. Une notion plus large que le duel, qui n'existe pas en tant que tel à partir du moment où tout face à face est conditionné par l'environement (espace, temps, adversaires, partenaires). Cela m'exaspére lorsque j'entends dire que c'est l'équipe qui remporte le plus de duels qui gagne le match ! La récupération ça se construit. Il peut très bien y avoir 3 cadrages consécutifs qui vont permettre à un 4ème joueur de récupérer le ballon. Cela ne veut pas dire que les 3 premiers ont perdu leur duel..."

Commentaires

TOAC vient de remporter le trophée 30 membres 12 jours
Davissen Appavoo est devenu membre 12 jours
Gloria N'kiel est devenu membre 1 an
Frédéric Verrechia a commenté Dates et Horaires de la reprise des entrainements 1 an
Parfait Agbovi a commenté Nouveau site du TOAC 1 an
Sami Tayeb est devenu membre 1 an
Vincent Coulong est devenu membre plus de 2 ans
Sebastien David est devenu membre plus de 3 ans
Nouveau site du TOAC plus de 3 ans
PACO1 est devenu membre plus de 3 ans
Dates et Horaires de la reprise des entrainements et PL - Grande première pour le TOAC ! plus de 3 ans
Seniors "1" plus de 3 ans
PL - Le nouveau challenge de R. Rodas plus de 3 ans
PL - Un nouvel entraîneur et trois premières recrues pour un TOAC newlook ! plus de 3 ans
Seniors : Le club reste en PL plus de 3 ans